Mercredi à Châtel : chèvres, raquettes, igloos et boules de neige !

Aujourd’hui, nous nous sommes levés sous une pleine poudreuse.

Au programme, la chèvrerie le matin : les enfants ont découvert activement les activités de la chèvrerie, ils ont essayé de traire une chèvre, ont donné le biberon, ont nourri les chèvres et porté un chevreau dans leurs bras. Ensuite ils sont allés à l’atelier de fabrication où ils ont salé les crottins. La fin de visite s’est terminée par une dégustation des différents produits.
Cet après-midi, balade en raquettes ou construction d’igloos. Sous un beau soleil et 30 cm de poudreuse, les enfants ont profité de leurs activités.
Pour terminer cette belle journée, une bataille de boules de neige géante s’est déclenchée entre tout le monde et les adultes n’ont pas été épargnés !
À demain !

Visite de la Banque Alimentaire de l’Orne

Les élèves de 5ème, qui ne sont pas partis au ski et qui ont « affronté » la neige ce matin, sont allés visiter les locaux de la Banque Alimentaire de l’Orne.

Ils ont rencontré M. Pautrel, président de l’association et ont découvert le fonctionnement de la Banque Alimentaire et ses différences avec les 2 autres associations alençonnaises qui aident les personnes dans le besoin (les Restos du Cœur et le Secours Populaire). Ces 3 aides sont complémentaires.

Quelques questions et réponses…

Quel est le nombre de bénéficiaires de la Banque Alimentaire de l’Orne ? 5262 personnes

Le pourcentage de personnes ornaises vivant sous le seuil de pauvreté ? 25 % soit une personne sur 4…

Les intermédiaires entre les personnes dans le besoin et la Banque Alimentaire ? les CCAS (centres communaux d’action sociale).

Le nombre de tonnes de denrées distribuées par an dans l’Orne ? 369 tonnes

Le nombre de Banques Alimentaires réparties sur le territoire ornais ou limitrophe ? 37 associations qui distribuent de la nourriture toutes les semaines et 5 ponctuellement.

La quantité de nourriture collectée fin novembre 2018 dans l’Orne ? 43 tonnes dont 15 sur Alençon avec 800 bénévoles pour les 2 jours (dont une cinquantaine de Notre-Dame !)

La provenance des produits alimentaires distribués aux bénéficiaires ? des fonds européens, la grande distribution, les producteurs, les collectes et les dons, les industries, les autres banques alimentaires…

L’hygiène ? Les produits frais doivent être conservés au-dessous de 4°.

Un grand merci à M. Pautrel pour son accueil et sa disponibilité !